Lumières

LUMIÈRES : une exposition artistique en plein air

Souhaitant mettre en valeur les artistes d’ici et offrir de l’animation culturelle à ses citoyens, la Ville de Warwick organise une exposition extérieure se déployant dans ses différents parcs durant l’été 2021. Conçu par l’écrivaine et éditrice warwickoise Véronique Pepin, le projet présente des œuvres réalisées par des artistes originaires de la municipalité ou qui y résident, et inspirées par le thème « Lumières ».

L’exposition est à voir gratuitement jusqu’en octobre dans les parcs suivants : Anna-C.-Picard (Maison de la culture), Pont Perrault (pont couvert), bibliothèque Rodolphe-P.-Baril, Place du Major-Yannick-Pépin et Jardin Baril (en face du CHSLD).

Voici les 14 artistes participants.

Marco Beauchesne

L’ombre mystérieuse Repère secret, illustration plume-feutre et couleur numérique, 2020

Illustrateur depuis toujours, j’ai étudié en animation 3D au Collège Inter-Dec, et j’ai travaillé dans un studio d’animation 2D quelques années (sur les dessins animés Gofrette, Mila, La vache, le chat et l’océan) avec le logiciel Harmony. J’ai aussi été intégrateur web pendant plus de 10 ans chez Vertisoft, Sitocom et Nmédia, entre autres. Depuis longtemps, je crée des BD, et j’ai maintenant commencé un manga…

Joannie Beaudet

Le chasseur d’éphémères, écriture et multimédia, 2021

Joannie a « Warwick » tatoué sur le cœur! D’ailleurs, c’est lors d’une promenade dans la ville qu’elle a eu l’idée de créer Le chasseur d’éphémères. Aujourd’hui, elle habite dans la jolie campagne de Danville, où elle pratique son art. Elle porte plusieurs chapeaux, dont autrice jeunesse, graphiste et illustratrice.

Jean Desrochers

Sans titre, photographie, 2021

Warwickois depuis toujours, ce photographe amateur garde son appareil jamais bien loin afin de capturer l’image à partager entre amis et amoureux de la nature, souvent accompagnée d’une petite pensée positive ou d’un léger poème. Ses univers vont de nos boulevards en fleurs à la randonnée dans nos magnifiques forêts.

Pénélope Duplessis-Couture

L’été d’or, acrylique sur toile, 2021

Résidente de Warwick depuis 15 ans (presque toute sa vie), étudiante à l’école Monique-Proulx, Pénélope a commencé à explorer son côté artistique pour combler ses temps libres pendant les périodes de confinement liées à la pandémie. Elle utilise l’art abstrait pour s’exprimer à travers les couleurs et le mouvement.

Lysane Fournier

Nostalgie, photographie numérique, 2019

Native de Warwick, j’ai baigné dans la photographie toute ma vie. Ma mère adorait ce médium. Nous, ses enfants, étions ses sujets préférés. C’est d’elle que je tiens cette passion; elle m’a appris tout ce que je sais. Actuellement, c’est lors de mes voyages que je m’éclate le plus, d’où je rapporte mes plus beaux clichés que je partage aujourd’hui.

Charlotte Gauthier

Êtres de lumière, aquarelle, 2020

Charlotte Gauthier est étudiante au doctorat en biologie à l’Université du Québec à Chicoutimi. Elle a un intérêt marqué pour le milieu marin et les poissons. Elle prend plaisir à intégrer l’art à son champ d’études, particulièrement l’aquarelle.

Sophie Jacob

Porteurs de flambeaux, 22 mai 2021

Atteinte de fibrose kystique, Sophie Jacob a appris très tôt à trouver la lumière à travers les épreuves. À ses yeux, chaque obstacle présente une opportunité de renouveler ses perceptions, de vivre son expérience humaine et de cultiver plus d’amour. Elle est l’auteure d’Un kilomètre à la fois et travaille actuellement sur son deuxième manuscrit. Elle est rédactrice de métier dans les médias.

Julie Lainesse

Éclats de lumière, photographie, 2021

Originaire de Warwick, j’aime regarder le monde à travers ma lentille. Récipiendaire du titre de photo de l’année 2020 au concours Mongeon-Pépin et première dans la catégorie animalière, j’oscille entre la photo artistique, commerciale et, plus récemment, le portrait. Cette trilogie sur la lumière a été réalisée sur mon patio, un matin où il avait plu toute la nuit, avec une lentille macro. La beauté se trouve où l’on regarde!

Patricia Lapointe

Ensemble, acrylique sur toile, 2020

L’art me passionne depuis mon plus jeune âge. Spécialisée en arts plastiques, j’ai partagé mon savoir à l’école secondaire Monique-Proulx pendant 35 ans, et ma carrière entre l’enseignement, ma vie de mère et ma passion pour la peinture. En plus de participer à des symposiums, j’ai animé des ateliers en petits groupes, car pour moi, pédagogie et art vont de pair. J’ai récemment développé un intérêt pour la scénographie de décors en collaborant avec le Cégep de Victoriaville. Mon art reflète le plaisir à travers des couleurs éclatantes, tant dans des fleurs abstraites que dans des portraits familiaux. Bonheur et moment présent sont mes valeurs fondatrices.

 Junior Martel

Pion1, photographie numérique, 2020

Warwickois depuis toujours, je pratique l’art sous plusieurs formes, mais c’est généralement la photo qui m’appelle quand il est question de laisser s’exprimer ma nature profonde et ma spontanéité.

Suzanne Matte-Rancourt

Lumière, acrylique sur toile, 1966

Originaire de Victoriaville, Suzanne Matte-Rancourt est citoyenne de Warwick depuis 1968. Musicienne, pianiste et organiste active, elle pratique la peinture de 1965 à 1975. L’œuvre Lumière a été créée à Saint-Pascal de Kamouraska en 1966.

Véronique Pepin

De tous temps, 2013-2021

De nature dynamique et passionnée, Véronique Pepin se plaît à instaurer des initiatives destinées à promouvoir la création et les arts, comme le projet international d’art postal « Les Écornées » ou La petite barque, une maison d’édition de livres d’art. Membre de l’Union des écrivains du Québec (UNEQ), elle collabore fréquemment avec des artistes visuels et d’autres auteurs pour proposer au regard des œuvres sensibles, évocatrices, qui se déploient souvent dans l’espace.

 Francis Perreault

Chaleur hivernale, photographie, 2021

Francis est photographe depuis près de 10 ans. Il se passionne pour la photo animalière, sportive et de paysage. Après avoir capté des milliers d’images dans sa région, il s’est retrouvé en Afrique pour photographier les animaux de la savane. Dans la dernière année, il a perfectionné sa technique en photographiant des oiseaux de proie en action. On lui souhaite une exposition de ses plus beaux clichés dans un avenir rapproché.

Roxsan Prince

Mordax, peinture lumineuse, 2021

Roxsan s’intéresse à l’éclairage de scène, la photographie, le montage vidéo, l’ambiance sonore ainsi qu’à l’astronomie, qu’il pratique comme loisir. Au quotidien, il travaille chez Westrock, dans le domaine de l’impression sur des presses 8 couleurs depuis plus de 30 ans. La participation à cette initiative estivale constitue la première exposition de ses œuvres. Ses images sont créées à partir d’éclairages projetés au plafond, qu’il photographie avant de les traiter de façon numérique.