Des idées concrètes et diversifiées découlent du premier Sommet jeunesse de la MRC d’Arthabaska

Les grands vents du vendredi 1er novembre dernier ont fait virevolter de multiples idées des plus intéressantes lors du premier Sommet jeunesse de la MRC d’Arthabaska se déroulant à l’école secondaire Le Boisée de Victoriaville. Pour l’occasion, plus d’une quarantaine de jeunes allumés et impliqués ont participé à des discussions et ont présenté des projets valorisant l’épanouissement de cette clientèle, le tout en présence d’élus de la région et du porte-parole de l’événement, le comédien Antoine Pilon.

Il faut savoir que le Sommet s’est tenu dans le cadre de la Stratégie jeunesse en milieu municipal et compte nourrir la réflexion qui mènera, au printemps 2020, à l’adoption d’une première politique jeunesse, comprenant un plan d’action 2020-2022, sur le territoire de Victoriaville et sa région. Ce document, destiné aux résidentes et résidents âgés de 12 à 29 ans, comprendra des objectifs qui découleront sur des gestes concrets au sein de la MRC.

« Je ne peux que me réjouir du bilan que je fais de cette journée, alors que les jeunes présents ont pu, par le biais d’un déroulement bien exécuté et équilibré, émettre leurs opinions, leurs idées, leurs commentaires tout en énonçant des projets concrets sur des enjeux bien précis comme l’environnement, la technologie et les relations intergénérationnelles. Ces derniers sont l’avenir de notre région et il nous importe de connaître leurs goûts et leurs désirs face à leur milieu de vie afin qu’ils puissent s’épanouir pleinement et demeurer sur le territoire afin de devenir des citoyennes et citoyens engagés. Je remercie sincèrement ces jeunes pour leur participation des plus utiles », énonce le préfet de la MRC d’Arthabaska et maire de Saint-Albert, monsieur Alain St-Pierre.

Des préoccupations et des projets créés par et pour les jeunes

Ladite journée était divisée en deux, soit une première partie où les participants effectuaient un rallye interactif portant sur diverses préoccupations comme leur présence sur les médias sociaux et celle au sein de leur communauté. En après-midi, ces derniers devaient réfléchir et créer des projets des plus inspirants pour l’avenir et les présenter à trois « dragons », soit messieurs Alain St-Pierre, préfet de la MRC d’Arthabaska, David Vincent, maire de Sainte-Séraphine, et Simon Boucher, maire de Sainte-Clotilde-de-Horton. Les trois élus ont été des plus impressionnés par les sept groupes et ils ont remis un montant total de 10 000 $ réparti dans trois projets.

La « Semaine cyberdétox », s’attaquant à la cyberdépendance en plus de protéger davantage la vie des internautes, comprenant une « journée sans cell », s’est mérité la première place et la somme de 6000 $. Suivent dans l’ordre le projet « Main dans la main », visant à encourager les jeunes à rencontrer des aînés dans les résidences dans le but de faire vivre des rapprochements intergénérationnels, et la mise en place d’un gala reconnaissant l’engagement des jeunes donnant gracieusement de leur temps dans diverses sphères d’activités comme le sport, le parascolaire et le communautaire, qui ont respectivement obtenu 2000 $ chacun pour leur concrétisation.

« Il y a beaucoup de volonté et d’espoir dans ce que vous faites », a mentionné le porte-parole qui animait la rencontre, soit le comédien de l’émission Le chalet, Antoine Pilon.

« Il était important d’impliquer les jeunes au cœur du processus, car la politique et le plan d’action qui en découleront seront d’abord et avant tout destinés à ces jeunes. Je remercie tous les participants et participantes qui ont permis d’obtenir de l’information concrète et utile. Un énorme merci également à la troupe du théâtre Parminou qui a accompli un magnifique boulot, aux employés de l’école La Boisé pour le chaleureux accueil et la logistique, au comité organisateur de ce Sommet et au porte-parole Antoine Pilon qui a été des plus accessibles », conclut monsieur Simon Boucher, responsable des dossiers jeunesses à la MRC d’Arthabaska.

Toute personne qui désire en apprendre davantage sur cette journée pourra visionner un reportage qui sera présenté prochainement à la TVCBF. Il est aussi possible d’obtenir de l’information sur le projet de la Stratégie jeunesse de la MRC d’Arthabaska à regionvic.to/jeunesse/strategie.

Photos et vignettes

On aperçoit les membres de l’équipe qui ont présenté le projet ayant décroché la première position lors du Sommet jeunesse de la MRC d’Arthabaska et une bourse de 6000 $, soit la « Semaine cyberdétox ». Ils sont en compagnie des « dragons » et du comédien Antoine Pilon.

 

 

 

Les trois « dragons », soit messieurs Alain St-Pierre, préfet de la MRC d’Arthabaska, David Vincent, maire de Sainte-Séraphine, et Simon Boucher, maire de Sainte-Clotilde-de-Horton, ont eu droit à la présentation de sept projets de la part des jeunes participants. Une œuvre collective a également été réalisée au courant de la journée par l’artiste Nicolas Larue.

 

 

 

 

Le comédien et porte-parole de l’événement, Antoine Pilon, était présent pour animer le dernier atelier. Il en a profité pour échanger tant avec l’animateur, monsieur François Gardner, que les jeunes présents.