Communiqué – Alcool au volant

logo

LA LUTTE CONTRE L’ALCOOL AU VOLANT SE FAIT DANS LE CONTEXTE D’UNE STRATÉGIE D’INTERVENTION QUI COMBINE DES ACTIVITÉS DE SENSIBILISATION, DES ACTIONS LÉGISLATIVES ET DES OPÉRATIONS DE CONTRÔLE.

FAITS
L’alcool au volant est l’une des principales causes d’accident au Québec. De 2009 à 2013, chaque année, les accidents dus à l’alcool ont causé en moyenne :
– 160 décès (36%);
– 370 blessés graves (18%);
– 1 900 blessés légers (5%).

ESTIMATION DES COÛTS EN 2013
– 90 millions de dollars en indemnisation
– 360 millions de dollars en coûts sociaux (perte de productivité, dommages matériels, etc.)

POINTS FORTS
– Consensus social fort contre l’alcool au volant (98% de la population)
– Améliorations importantes depuis les 35 dernières années
– Mesures plus sévères introduites en 2002, en 2008, en 2009 et en 2012
– Partenariat avec l’Opération Nez rouge
– Interventions sur le terrain (ex. : opération policière nationale concertée VACCIN, présentations en entreprise, en milieu scolaire)

ET LES RÉCIDIVISTES?
– En moyenne, de 2009 à 2013, 81% des condamnations pour conduite avec les capacités affaiblies étaient liées à une première infraction, donc la majorité.
– Le taux de récidive pour les infractions au Code criminel liées à l’alcool est passé de 21,3% en 2009 à 17,9% en 2013.
– Dans un peu plus de 80% des accidents impliquant un conducteur reconnu coupable d’une infraction au Code criminel liée à l’alcool au volant, le conducteur n’était pas un récidiviste.

JEUNES ET ALCOOL
– Il est important d’intervenir aujourd’hui auprès des plus jeunes afin qu’ils deviennent des conducteurs responsables.
– Les conducteurs de 16 à 24 ans représentaient seulement 10% de tous les titulaires de permis de conduire en 2013, mais commettaient 27% des infractions criminelles liées à l’alcool. Ils comptaient aussi pour 21% des conducteurs impliqués dans les accidents avec dommages corporels.
– Leur jeunes sont plus affectés par l’alcool que les personnes plus âgées parce qu’ils ne sont pas habitués à en consommer.
– L’inexpérience de la conduite ainsi qu’une plus grande témérité exposent davantage les jeunes conducteurs au risque d’avoir un accident mortel.

PORTRAIT TYPE DES ACCIDENTS OU LES CONDUCTEURS SONT DÉCÉDÉS ET AVAIENT DE L’ALCOOL DANS LE SANG
Sexe des conducteurs : Masculin
Âge des conducteurs : 20 à 44 ans
Période : La nuit, du jeudi au dimanche
Type d’accident : Impliquant un seul véhicule
Alcoolémie des conducteurs décédés, parmi ceux qui avaient de l’alcool dans le sang (2009-2013) :
21% avec 1 à 80mg/100ml
23% avec 81 à 150mg/100ml
56% avec plus de 150mg/100ml
Régions Partout, mais moins dans les grands centres urbains

 

Guy Désilets
Agent – Relations avec la communauté
Poste MRC d’Arthabaska
Sûreté du Québec
Bureau 819 752-4545 poste 304
www.sq.gouv.qc.ca