COMMUNIQUÉ – LA FATIGUE AU VOLANT

logo

COMMUNIQUÉ
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Notre engagement, votre sécurité !

 

 

La fatigue au volant est une des causes principales d’accident sur nos routes, avec la vitesse, l’alcool et la distraction. Les plus récentes statistiques québécoises (2010 à 2014) indiquent que la fatigue est liée à :
– 20% des accidents mortels; et
– 23% de l’ensemble des accidents avec dommages corporels.
CATÉGORIES DE CONDUCTEURS IMPLIQUÉS

Bien que tous les conducteurs soient sujets à la fatigue, ce problème touche particulièrement les conducteurs de moins de 30 ans, les conducteurs de véhicules lourds, les travailleurs qui ont des horaires irréguliers, les personnes souffrant d’un trouble du sommeil non diagnostiqué ou non traité et, de manière générale, les personnes dont le mode de vie a un effet nuisible sur la qualité ou sur la quantité de leur sommeil.

CARACTÉRISTIQUES D’UN ACCIDENT LIÉ À LA FATIGUE

Les caractéristiques suivantes ne sont pas toujours présentes, mais elles sont souvent associées aux accidents dans lesquels la fatigue est en cause :
– L’accident se produit la nuit (souvent après minuit), mais aussi tôt le matin ou en milieu d’après-midi, c’est-à-dire lorsque notre corps est programmé pour être au repos;
– L’accident est susceptible de causer des blessures graves;
– Il s’agit souvent d’une sortie de route impliquant un seul véhicule (les collisions par l’arrière et les collisions frontales sont aussi surreprésentées);
– L’accident a lieu sur une voie rapide;
– Le conducteur n’a pas tenté d’éviter l’accident;
– Le conducteur est seul dans le véhicule.
PROBLÈME :

La plupart des conducteurs surestiment leur vigilance et sous-estiment leur fatigue. Ils poursuivent leur route alors que leurs facultés sont affaiblies, ce qui compromet leur sécurité et celle des autres usagers de la route.

EFFETS :

Au même titre que l’alcool, la fatigue diminue la concentration, le jugement et les réflexes, donc la capacité à conduire.
QUELS SONT LES SIGNES DE FATIGUE?

– Bâillement fréquents
– Picotement dans les yeux
– Difficulté à se concentrer, à demeurer vigilant (par exemple, manquer une sortie)
– Paupières qui se ferment toutes seules
– Difficulté à maintenir une vitesse et une trajectoire constantes
– Irritabilité et agitation (par exemple, difficulté à trouver une position confortable)
– Réactions plus lentes (par exemple, freinage tardif)
– Pertes de mémoire (par exemple, difficulté à se souvenir des derniers kilomètres parcourus)
– Hallucinations (par exemple, imaginer la présence d’un animal sur la route.

LES CARACTÉRISTIQUES INDIVIDUELLES

Certaines personnes sont plus sensibles que d’autres à la fatigue. Les comportements liés au sommeil, l’état de santé général, la présence d’un trouble de sommeil et les caractéristiques innées d’un individu sont, entre autres, susceptible d’avoir des répercussions sur son degré de sensibilité à la fatigue. Enfin, certaines personnes se sentent généralement plus en forme le matin que le soir, tandis que c’est l’inverse pour d’autres.

LA PRÉSENCE D’UN TROUBLE DU SOMMEIL OU LA CONSOMMATION D’ALCOOL, DE MÉDICAMENTS OU DE DROGUES ACCENTUE LES EFFETS DE LA FATIGUE, ET INVERSEMENT.
IL FAUT S’ARRÊTER DANS UN ENDROIT SÉCURITAIRE POUR SE REPOSER DÈS LES PREMIERS SIGNES DE FATIGUE.

– Faire une pause et se dégourdir ou faire une sieste de 20 à 30 minutes, idéalement. Une courte sieste de 15 minutes peut aussi avoir des effets bénéfiques. Une pause permettra au conducteur d’améliorer sa vigilance pour une courte période tandis qu’une sieste l’aidera à récupérer s’il est fatigué, et il se sentira reposé plus longtemps.
– Même si le conducteur ne ressent pas la fatigue, il lui est recommandé de s’arrêter pour une pause de 10 à 15 minutes toutes les 2 heures, au minimum. Il en profitera pour s’étirer et faire quelques exercices.

LE MOMENT DE LA JOURNÉE

C’est en début d’après-midi, entre 13 h et 15 h, et surtout la nuit, entre minuit et 6 h, que les risques de s’endormir au volant sont les plus élevés.

Guy Désilets
Agent – Relations avec la communauté
Poste MRC d’Arthabaska
Sûreté du Québec
Bureau 819 752-4545 poste 304
www.sq.gouv.qc.ca